lundi 20 octobre 2008

Sans voix...




Fallait le temps d'encaisser le coup. Celui qui , généreusement,sans savoir de quoi il retournait ( pas plus que nous !) avait présidé notre 1er Festival de Quend , vient de partir. Nous ne sommes pas des pros de la nécro compassée . Pour nous le Guillaume, il était de la famille, la nôtre... Il était de ceux qui donnent et vivent sans compter. Jamais indifférent. Il a vécu vite, tellement vite. Il est parti... And the show (de la vie) must go on .

4 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est en effet très triste ! Au moins, Guillaume a vraiment joué son rôle de président du jury à fond, participant à l'arrivée de la fine équipe le vendredi soir, n'hésitant pas à se mêler aux grolandais sur la place de Quend pendant les festivités...on ne peut pas en dire autant de ceux qui l'ont suivi, souvent invisibles hors des salles obscures voire totalement absents !
Alors merci l'artiste ! et banzaï....
Une festivalière de la première heure restée fidèle à l'esprit de la manifestation.

alexandre a dit…

C'est effectivement un grand acteur qui nous a quitter.
Salut l'artiste.
Banzaïïî.

Céline a dit…

Que de bons souvenirs durant ce premier festival, c'est trop triste qu'il soit parti si vite...

benoit a dit…

ciao p'tit père on t'oubliera pas de si tôt, et on lâchera jamais le combat...
banzai...