vendredi 29 août 2008

Trilogie Claude Faraldo

Cette année le Festival de Quend a décidé de consacrer sa trilogie à un grand réalisateur récemment disparu, Claude Faraldo. L’occasion pour le Festival de lui rendre l’hommage qu’il n’a pas eu dans la presse ni dans la profession.


Autodidacte et contestataire, utopiste et bon vivant, auteur d’une douzaine de films joyeusement provocateurs et très disparates, le réalisateur Claude Faraldo avait exercé divers petits métiers avant de venir au cinéma dans les années 1960 et 1970, où s’était épanoui son esprit radicalement contestataire. Réalisateur engagé, il revendique son origine prolétarienne et considère que le cinéma doit contester le système et l’ordre existant. En 1970, il réalise sa première comédie, Bof…anatomie d’un livreur, en s’appuyant sur son expérience personnelle (il a été livreur de vin chez Nicolas), truculente pochade avec Marie Dubois et Paul Crauchet, jugée très provocante à sa sortie en 1971 : l’histoire d’un ouvrier décidant, au nom du droit à la paresse, de changer de vie. Puis, en 1972, une farce sur la révolte d’un ouvrier qui décide de revenir à la vie primitive : Themroc (1972), joyeuse farce montrant la révolte radicale d’un peintre en bâtiment, vieux garçon incarné par Michel Piccoli. Après un reportage sur un groupe de musique québécois (Tabarnac, 1974), Faraldo s’interroge sur la place de chacun dans un monde qu’il voit cruel et absurde (Deux lions au soleil, 1980). En 1986, il accepte pour la première fois une commande, Flagrant désir, enquête policière dans les châteaux du Médoc. Se tournant alors vers le petit écran, il ne revient au cinéma qu’en 1999, avec un film sur le quotidien des personnes sans domicile fixe, Merci pour le geste, et une histoire d’amour dont il a écrit le scénario, la Veuve de Saint-Pierre, avec Juliette Binoche réalisé par Patrice Leconte.



BOF... ANATOMIE D'UN LIVREUR de Claude Faraldo

1h50 – France – 1971

Interprétation : Julian Negulesco, Paul Crauchet, Marie Dubois, Marie-Hélène Breillat, Mamdou Diop, Marie Mergey

Un livreur à domicile, sa femme Germaine, vendeuse qui plaque son boulot ; Paulo, veuf et père du livreur, un balayeur noir décident de vivre en communauté hors des contraintes du système…


DEUX LIONS AU SOLEIL de Claude Faraldo

1h50– France – 1980

Interprétation : Jean-Pierre Sentier, Jean-François Stévenin, Catherine Lachens, Jean-Pierre Tailhade, Martine Sarcey, Alain Doutey, Guilhaine Dubos, Valérie Kling, Michel Robin

Paul et René, deux types à la quarantaine fatiguée, débouchent sur la voie de la protestation, pour ne pas dire de la contestation. Et ils décident de ne pas retourner à l'usine. Ils se mettent ainsi en marge de la société...


MERCI POUR LE GESTE de Claude Faraldo

1h30 – France – 2000

Interprétation : Jacques Hansen, Marie Rousseau, Erick Deshors, Agathe de la Boulaye

A cinquante-cinq ans, Michel revisite sans cesse les lieux de sa vie antérieure. Aujourd'hui il est au bout du rouleau, il est devenu un sans-domicile fixe, lui qui, il y a quelque temps codirigeait une petite entreprise prometteuse. Betty l'aimait d'amour et lui donnait une charmante petite fille, Francine. Il est à présent un trou noir dans la ville et erre sur les lieux de sa vie antérieure. Mais voila qu'un chien, lors d'une rixe, se prend d'amitié pour lui et le suit. Cette nouvelle responsabilité va changer sa vie.

1 commentaire:

Heuro a dit…

Merci d'avoir choisi Claude Faraldo !
Il est vrai que c'est un oublié des médias !
Bon Courage pour la prochaine selection !